Danser avec le temps / Dancing with Time

Un film de Marie Lavorel, Tamar Tembeck et Paul Tom
Avec la participation de Louise Bédard, Erin Flynn, Paul-André Fortier, José Navas
2024, 22 min, bilingue français-anglais, sous-titres

Danser avec le temps / Dancing with Time est un court-métrage documentaire bilingue (22 min) qui met en scène quatre danseurs-chorégraphes montréalais face au vieillissement. Erin Flynn (quarantaine), José Navas (cinquantaine), Louise Bédard (soixantaine) et Paul-André Fortier (soixante-dizaine) relatent comment ils évoluent aujourd’hui avec leurs corps changeants, ainsi qu’avec les exigences du milieu artistique. Devant leurs réponses à la question «en tant qu’artiste, qu’avez-vous gagné avec l’âge?», nous découvrons comment ils composent avec bienveillance, humilité et créativité face à l’enjeu du vieillissement. 

À travers les témoignages des protagonistes, nous observons les forces que peut apporter l’âge à ces artistes du mouvement. Sans nier les deuils ni les adaptations auxquels ils ont été confrontés, ils nous parlent des gains qu’ils ont réalisés avec la reconnaissance et l’acceptation croissante de la fragilité de leurs corps. Ils traitent de thèmes qui dépassent les limites du vieillissement pour rejoindre des sujets pertinents à la création : le soin du corps et les limites physiques, la bienveillance envers soi et autrui, le plaisir de danser, le rapport au public et au milieu des arts vivants, la maîtrise de l’art, la confiance, l’humilité et son contraire. Ce qui nous lie à leurs histoires, ce sont les gains en termes de patience, de compassion, d’amour et d’urgence de vivre ainsi que de créer qui semblent s’affirmer avec le passage du temps.

Une production du collectif Euphrosyne, avec le soutien financier du Conseil des arts du Canada et du Conseil des arts et des lettres du Québec, ainsi que le soutien du Laboratoire nouveaux médias d’OBORO et PRIM.

Euphrosyne est un collectif d’artistes composé de Marie Lavorel, Tamar Tembeck et Paul Tom. Marie Lavorel est commissaire-autrice en plus d’être chercheure-créateure en installation audio et en documentaire; Tamar Tembeck est commissaire et autrice ayant un parcours en arts de la scène; et Paul Tom est cinéaste de documentaire et d’animation. Tous s’intéressent à l’histoire orale, aux mémoires sensibles, et aux représentations et expériences du corps.

Marie Lavorel (Ph. D.) est chercheuse, commissaire d’exposition, auteure et réalisatrice de films documentaires. Ses recherches transdisciplinaires portent sur l’écriture médiatique des mémoires sensibles, l’art contemporain, l’histoire orale, les dispositifs interactifs, la danse contemporaine et la notion de temps dans les sciences humaines et les arts. Elle s’intéresse également aux formes numériques et interactives de médiatisation des savoirs qui visent à renouveler nos modes d’écoute, et participe activement à des projets en histoire orale, en humanités numériques et en arts de la scène. Chercheuse-créatrice associée au COHDS (Concordia), elle travaille sur plusieurs projets de recherche-création où l’écoute, les temporalités multiples, la transmission des mémoires sensibles et l’imaginaire sont au cœur d’une réflexion sur nos façons d’écouter l’Autre, de tisser des liens et des processus créatifs.

Tamar Tembeck, Ph. D., est une historienne de l’art dont les recherches portent sur les cultures visuelles de la maladie et de la médecine, les pratiques d’art à l’hôpital, ainsi que les études de la performance et des médias. Elle a un parcours professionnel en arts de la scène et développe des projets en tant que commissaire indépendante. Depuis 2018, elle est directrice artistique du centre d’artiste OBORO à Montréal.

Puiser dans l’intime pour raconter des expériences de vies, c’est ce que Paul Tom fait avec sensibilité depuis 10 ans. Ses films donnent la parole à ceux que l’on n’entend pas toujours, créent le dialogue et ouvrent les bras à l’autre. Né dans un camp de réfugiés en Thaïlande, ses thèmes de prédilection sont la construction de l’identité, les relations familiales ainsi que tout ce qui touche au côté fragile de l’être humain. Ses films Seuls et Bagages ont été sélectionnés dans une quarantaine de festivals à travers le monde en plus de remporter une dizaine de prix. Il est aussi auteur du roman illustré jeunesse Seuls paru à la Courte échelle.